Julien Martini, en couv’ du Poker52 de août – Poker52

Chers lecteurs,

La communauté des joueuses et joueurs est formelle : l’édition 2022 des World Series of Poker a été un succès de chaque instant. Le déménagement aux casinos Pariet Bally’s n’y est certainement pas pour rien, tout autant que la diversité des événements proposés. Malgré la folie inflationniste qui touche encore plus les Européens en visite aux États-Unis – en fin de WSOP, 1 € équivalait à 1 $, tant mieux pour les gagnants, tant pis pour les perdants –, la fête a été belle, très belle.
Côté couverture médiatique, le travail effectué par les équipes de PokerGo a été particulièrement apprécié, avec énormément de directs et une production haut de gamme, avec notamment Kara Scott à la présentation pour le Main Event. Avec près de 100 tournois, live et online, mais aussi des concurrents indirects avec des Series organisées au Wynn, au Venetian et dans tant d’autres établissements de Vegas, les WSOP ont donc ramené un flot incroyable de joueurs du monde entier (sauf depuis la Russie), durant près de deux mois.

La pause estivale va être de courte durée : l’EPT Barcelone va à nouveau ouvrir les hostilités bien en avance, mi-août, tandis que les autres franchises, high-stakes ou mid-stakes, multiplient les tournois dans le monde entier. Force est de constater que l’économie du poker est repartie de plus belle. Signe des temps, le casino Es Saadi, à Marrakech, a repris le poker dès le mois de juillet, après plus de deux années d’arrêt à cause de la crise sanitaire, au plus grand bonheur de tous les joueurs francophones.

Jérôme Schmidt

Author: blogadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.